side-area-logo

Des nouvelles de Mars

02-01
La démesure des vols spatiaux habités : que faudra-t-il pour arriver sur Mars ?
Jeff Williams, un astronaute de la NASA, songe à sa carrière dans l’espace et aux mesures qu’il faudrait adopter pour envoyer des humains sur Mars.

Par Victoria Jaggard
Nadia Drake

PUBLIÉ LE 15 SEPTEMBRE 2016

Le 6 septembre, alors qu’il atterrissait dans un tourbillon de poussière sur la steppe kazakhe, Jeff Williams a battu le record du plus long voyage jamais réalisé dans l’espace par un astronaute de la NASA. Williams voyageait à bord de la Station Spatiale Internationale (International Space Station ou ISS) et contribuait à l’amélioration du laboratoire en orbite, avec un habitacle gonflable, une station d’accueil et une caméra haute-définition.

Si jusque-là Scott Kelly (jumeau de Mark Kelly, lui aussi astronaute) pouvait se vanter de détenir le record du plus long temps passé dans l’espace avec 520 jours à son actif, le voyage de 172 jours de Williams—celui-ci étant son quatrième—porte à 534 le nombre total de jours passés à vivre et travailler en orbite, faisant de lui l’astronaute ayant passé le plus de temps dans l’espace. (A voir : 15 photos étonnantes de l’année passée par Scott Kelly dans l’espace.)

« C’est une expérience incroyable de pouvoir observer les détails de la Terre sous cet angle et de constater que la Terre est particulièrement adaptée à la vie, » a déclaré Williams à National Geographic lors d’une interview au Centre Spatial Johnson à Houston, peu de temps après son retour sur Terre. (Voir l’interview ci-dessus.)

Si aujourd’hui Williams détient le titre des États-Unis, la marge reste relativement étroite : Peggy Whitson pourrait en effet bientôt le surpasser avec plus 560 jours cumulés. De plus, les cosmonautes russes restent les champions du monde de vols spatiaux de longue durée : Gennady Padalka a passé 879 jours dans l’espace, le tout étalé sur cinq missions, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) et de son prédécesseur, la station spatiale russe Mir.

Dans le cadre de sa mission record, l’astronaute Jeff Williams a installé une nouvelle station d’amarrage à la Station Spatiale Internationale (ISS) lors d’une sortie extravéhiculaire de six heures. (GAUCHE) ET PHOTO PRISE PAR LA NASA

 

Ces types d’événements notables liés au vol spatial sont d’un grand intérêt pour la NASA car l’agence envisage de relever le défi d’envoyer des humains beaucoup, beaucoup plus loin… sur Mars par exemple. Conformément à la vision actuelle de la NASA, une mission sur la planète rouge pourrait durer jusqu’à 1 100 jours ; il est donc essentiel de comprendre comment les humains réagissent à une faible gravité, au rayonnement cosmique et aux espaces confinés (entre autres).

À l’heure actuelle, le meilleur moyen d’y arriver est de voir comment des astronautes expérimentés se débrouillent après de longues heures sur l’orbite terrestre et comment des missions spatiales simulées affectent des volontaires au sol, comme pour les participants de la mission Hi-SEAS (Hawaii Space Exploration Analog and Simulation) qui a récemment pris fin à Hawaï. Il s’agit d’une mission d’une année, simulant une existence dans un habitat martien. (Découvrez à quoi ressemble une année passée en isolement, dans un environnement rude s’apparentant à celui de Mars.)

Voici quelques-uns des records de vols spatiaux humains les plus extrêmes, et comment ils s’ajustent aux besoins d’une mission sur Mars.

 

Le plus long vol dans l’espace réalisé en mission simple

Depuis 1995, le cosmonaute Valeri Polyakov détient le record mondial du plus long vol consécutif dans l’espace. Il a vécu et travaillé à bord de la station spatiale russe Mir, de janvier 1994 à mars 1995, accumulant 437 jours sur une seule mission. Selon le magazine Wired, Polyakov affirme que la raison pour laquelle il s’est porté volontaire pour rester si longtemps en orbite vient de son désir de prouver que les humains peuvent supporter des périodes prolongées en apesanteur et sont donc capables de supporter un voyage sur Mars. L’aventure, au record historique, ne semble pas avoir épuisé ses ambitions : à 74 ans, Polyakov est toujours un membre actif de la communauté biomédicale spatiale.

The Soyuz spacecraft drifts to Earth carrying Jeff Williams and two Russian cosmonauts after a 172-day mission on the International Space Station. PHOTOGRAPH BY BILL INGALLS, NASA, GETTY IMAGES
Le vaisseau spatial Soyouz, qui transporte Jeff Williams et deux cosmonautes russes, dérive vers la Terre après une mission de 172 jours sur la Station Spatiale Internationale (ISS).
PHOTOGRAPHIE PAR BILL INGALLS, LA NASA, ET GETTY IMAGES

 

La plus longue distance(jamais) parcourue depuis la Terre

Jim Lovell, Fred Haise et Jack Swigert sont probablement les astronautes dont on se souvient le mieux pour leur catapultage audacieux—mais difficile—autour de la lune, au cours de la mission Apollo 13. Malgré la déception de ne pas avoir pu atteindre la surface lunaire, le trio d’astronautes peut se vanter d’avoir effectué une manœuvre qui leur a non seulement permis de regagner la terre sains et saufs, mais aussi de parcourir 400 171 kilomètres, soit la plus longue distance jamais parcourue par l’homme dans l’espace. Toutefois, tout espoir de voyager sur Mars nécessite un voyage d’au moins 400 millions de kilomètres.

 

La plus longue promenade dans l’espace

Travailler dans l’espace signifie faire occasionnellement des excursions en extérieur pour réparer ou améliorer le vaisseau ou l’habitacle et cela nécessite d’enfiler ce qui est actuellement une épaisse combinaison spatiale pressurisée. En mars 2001, les astronautes de la NASA Jim Voss et Susan Helms, ont effectué la plus longue marche spatiale jamais enregistrée, à savoir 8 heures et 56 minutes en dehors de la Station Spatiale Internationale (ISS). Sur Mars, les équipages devront également se déplacer hors du module d’habitation pendant des périodes prolongées, et ce, dans une sécurité relative, de sorte que la NASA puisse se pencher sur les diverses façons d’améliorer la conception des combinaisons spatiales, en les rendant plus flexibles et plus faciles à enfiler et à ôter.

 

Le plus long séjour dans le cosmos

En 1972, les astronautes Harrison Schmitt et Eugene Cernan ont passé plus de trois jours à vivre et à travailler sur la lune, soit la plus longue durée jamais passée à la surface d’un corps rocheux autre que la Terre. Néanmoins, en tenant compte du temps et de la distance nécessaires pour atteindre Mars, une présence humaine sur la Planète rouge pourrait durer bien plus longtemps, avec des types de mission nécessitants des séjours de plusieurs mois, voire plusieurs années. (A voir : « Retour sur une année passée sur Mars, ou presque »)

 

 

Articles connexes

mars

LA BANDE-ORIGINALE DE MARS EN ÉCOUTE INTÉGRALE

Aller sur Mars pourrait compromettre la recherche de vie extraterrestre

Facebook & Twitter Facebook Twitter